01/06/2017

Stratégie électorale au PLR Genève

Sous le titre « Les hoquets de la locomotive Maudet », Emilie Sombes, dans Le Temps du 30 mai, trace la stratégie du PLR pour la prochaine course au Conseil d’Etat.

Elle écrit « C’est certainement sur une liste à trois que le PLR partira au combat ». La voilà donc mieux informée que les députés PLR !

La stratégie devra être définie lors de l’assemblée des délégués du 15 juin prochain. Rien n’a donc encore été décidé. Mais il n’est pas sans intérêt de réfléchir à cette stratégie, tant celle qui a prévalu en 2013 nous a coûté des sièges : un au Conseil d’Etat et sept au Grand Conseil.

Dans le contexte de la nouvelle Constitution, l’élection au Conseil d’Etat se fait à deux tours. Il serait présomptueux, pour un parti visant à la reconquête du troisième siège, perdu en 2013, de proposer un « ticket » à trois candidats, manière de dire au peuple, « votez PLR mais vous n’avez pas le choix, votez les trois qu’on vous propose ! »

A mon sens, le peuple, celui qui vote en définitive, n’aime pas qu’on lui impose un non-choix, surtout pour une élection à deux tours. Les Socialistes l’ont bien compris, eux qui partiront avec trois candidats alors qu’ils espèrent en placer deux (ils n’ont plus qu’une Conseillère d’Etat actuellement).

Partir sur une liste à quatre, voire cinq, au premier tour, c’est montrer que le PLR a plus de trois candidatures potentielles et qu’il est à l’écoute des électeurs. Au deuxième tour, bien sûr, la liste sera restreinte au nombre d’élus espérés, en fonction des résultats du premier tour, et afin de ne pas diluer les voix dans un vote majoritaire (et non pas proportionnel).

Je défendrai cette stratégie lors de l’Assemblée des délégués, sans considération de personne, sans vouloir favoriser ni barrer la route à aucun des candidats.

12:38 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |